Mewtwo : Le guide protecteur (Partie 2/2)

A la fin de Mewtwo Contre-Attaque, celui-ci s’est affranchi des circonstances de sa naissance pour devenir sa propre personne. Désormais porteur du  sens qu’il a choisi de donner à sa vie, celui de la protection de son groupe, il s’est lancé à la recherche d’un endroit qui pourrait les accueillir. Si l’histoire se termine ici pour la plupart des gens, il existe en réalité une suite prolongeant les thématiques associés au personnage : Le Retour de Mewtwo. Voici la seconde partie du diptyque revenant sur le développement de ce Pokémon unique en son genre (si vous n’avez pas lu la première, elle se trouve ici).

Du dieu vengeur au guide protecteur

Les clones ont désormais trouvé refuge à Johto (la région voisine) sur une terre inhospitalière aux humains et à la plupart des Pokémon : le Mont Quena. Ils vivent ainsi en paria, mais n’ayant pas oublié ce dont l’Homme est capable, c’est pour Mewtwo la seule façon de vivre en paix. Toujours observateur des événements environnant son lieu de vie via des caméras (placées on ne sait où), il conserve des traits divins tout en affichant une nouvelle modestie. Il ne repose pas sur un trône mais sur un tabouret, il ne se place pas dans une structure flambant neuve créée de ses mains, mais dans une grotte naturelle, il n’est plus seul dans cette observation mais accompagné de ses égaux. Son désir de vengeance s’est transformé en bienveillance protectrice : là où avant il créait une tempête pour entraver les humains, ici il utilise ses pouvoirs pour en sauver d’un climat hostile afin de conserver le secret de sa position. Il est en fait passé d’une divinité à un leader, un guide pour son peuple tel Moïse qui guide le peuple hébreux hors d’Égypte jusqu’au Mont Sinaï. Ici, c’est le Mont Quena.

Mewtwo Returns Grotte

Un peuple qui cherche sa place

Bien que Mewtwo ne soit désormais plus consumé par le désir de vengeance et qu’il ait accepté sa condition, ses questionnements ne se sont pas arrêtés. Le « Qui suis-je ? » a laissé sa place au « Où est notre place ? Méritons-nous de vivre ici autant que les autres ? » L’image de la Lune, très récurrente dans ces deux films, est utilisée : elle est la même pour tous les êtres peuplant la Terre, chacun la voit de la même façon, même les clones, mais ils n’arrivent pourtant pas à voir la Terre comme chez eux. Ces questionnements se posent pour l’ensemble du groupe, que l’on nous dit avoir été rejeté constamment par les humains au fil de leurs pérégrinations. Ainsi, quand Pikachu fait son retour au sein de leur vie par la force des événements, une certaine colère s’exprime à travers son clone qui vit cette irruption comme une provocation, une humiliation. Sont-ils destinés à n’être qu’un reflet sans substance de leurs originaux tout comme la Lune reflète la lumière du Soleil ? Non, elle n’a pas besoin de sa chaleur pour exister, les clones sont leur propre personne. Ce ne sont pas eux qui ne s’acceptent pas et qui leur refusent d’explorer le monde extérieur.

Mewtwo Returns Moon

Les responsabilités d’un leader

Comme pour enfoncer le clou, le passé de Mewtwo revient à la charge à travers le retour de Giovanni, décidé à ne pas laisser s’échapper sa création et à capturer ses congénères. Mais contrairement à la fois précédente, Mewtwo n’agit plus que pour lui, mais bien pour son peuple. Conscient de sa puissance et de la protection qu’il peut leur apporter, il fait cependant face à un dilemme : une partie de son groupe préfère fuir que de risquer d’être attrapé et de servir de cobayes. Sécurité ou liberté ? Un choix cornélien pour Mewtwo dont la vie est désormais vouée à ses congénères, mais qui connaît bien la valeur inestimable de la liberté, chose dont il a été privé assez longtemps. Avant qu’il ne puisse arriver à une réponse par lui-même, la Team Rocket rattrape et attaque le groupe qui cherchait à s’enfuir, ce qui le fait venir à la rescousse. Giovanni oppose à la création vivante la force technologique, mais cela s’avère inefficace face à la force psychique et mentale de Mewtwo.

Mewtwo Giovanni (3)

Mourir debout ou vivre à genoux ?

Pour le faire plier, il faudra jouer sur le sens qu’il a choisi de se donner, c’est-à-dire menacer ses protégés. Si Mewtwo déclare d’abord préférer la mort à un nouvel esclavage, il finit par accepter le chantage de Giovanni pour sauver son peuple. Néanmoins, il ne le laissera contrôler que son corps, mais jamais son esprit, et ce malgré la torture permanente. Mewtwo a traversé beaucoup trop d’épreuves, il s’est beaucoup trop battu pour enfin s’accepter et trouver sa liberté. Pour elle, il est prêt à se sacrifier et va jusqu’à utiliser ses dernières forces pour mourir libre de toute entrave, mentale ou physique. Dans le premier film, Sacha se sacrifiait pour ses valeurs et faisait prendre conscience à Mewtwo de la valeur de la vie. Ici, alors que c’est ce dernier qui se sacrifie, Sacha le pousse à ne pas lâcher : il le porte sur son dos jusqu’au cœur du Mont Quena,  où repose une source d’eau aux vertus uniques. Avec un nouvel acte sincère et désintéressé, il surprend encore Mewtwo qui ne comprend pas pourquoi un humain l’aiderait. Quand il juge Sacha unique, celui-ci lui répond que Mewtwo l’est lui aussi, tout comme chaque être vivant à sa manière.

Mewtwo Returns Torture (1)

Devenir un enfant de la nature

Une fois plongé dans le lac reposant au cœur du Mont Quena, c’est une toute nouvelle expérience sensorielle qui s’offre à Mewtwo. Alors que l’eau du lac le revigore peu à peu, il lui apparaît une vision similaire à celle qu’il avait eue lorsqu’il reposait encore dans sa cuve au laboratoire : de l’eau, une lumière, et Mew. Celle-ci marque ce qu’il décrit comme une renaissance. Si cette eau est aussi efficace sur lui qu’elle ne l’est sur les Pokémon de ce monde, alors peut-être ce monde est-il finalement le sien également. Réel signe de la vie elle-même ou simple interprétation qu’il donne à cette expérience (comme le défend Sartre), peu importe finalement.

Mewtwo Returns Lac Sacha

Ressuscité et revigoré comme jamais, Mewtwo peut désormais affronter son ancien maître et libérer ses semblables. Plus encore, il prend maintenant la défense de cette Terre, cette nature qui l’a accepté et lui a permis de s’accepter complètement, celle qui a fait de lui son enfant et qui lui a donné une seconde vie. Le Mont Quena, lieu unique disposant de la source d’eau la plus pure du monde, est un enjeu majeur dans ce film et pousse encore plus loin la question de l’impact humain et son désir d’aller contre la nature. En effet, alors que les vertus revigorantes de cette eau sont toute juste découverte par un scientifique, la gardienne des environs ne souhaite pas voir ce secret exposé : pour elle, si les humains découvraient les vertus de ce lac, ils viendraient irrémédiablement polluer cette eau. C’est ce qui se passe quand la Team Rocket installe leur technologie pour créer un nouveau laboratoire servant à la création de clones. Désormais enfant de ce monde, Mewtwo choisit alors de se servir de ses pouvoirs pour transporter toute l’eau au cœur du Mont, à l’abri de chacun.

Mewtwo Returns (2)

L’importance de se souvenir

Encore une fois, dans une volonté de protection, Mewtwo souhaite effacer ces événements de la mémoire de chacun, y compris les clones cette fois-ci. C’est l’occasion pour les scénaristes de porter un discours sur l’importance du passé à travers Miaouss, qui déclare que chaque être a le droit de connaître ses origines, quelles qu’elles soient. Cette connaissance est, comme le défendait Karl Marx, indispensable pour ne pas réitérer les erreurs du passé, et comme le défendait Nietzsche, essentielle pour construire son avenir. Sans la connaissance de son histoire, et ce malgré ses erreurs, Mewtwo n’aurait pas pu se construire comme il l’a fait, il serait toujours en errance. Il faut ne pas considérer ce passé comme un obstacle, et ainsi ne pas en avoir honte. Il le dit : cette honte appartient à ceux qui se sont servis de ce passé pour les diviser. Il décide donc de n’effacer la mémoire que de la Team Rocket afin qu’elle oublie son existence, celles des autres clones, et le secret du Mont Quena. L’ancien clone vengeur, maintenant en paix avec sa condition et sa place dans le monde, continuera de guider ses semblables sur ce même chemin jusqu’à ce que le monde soit prêt à les accepter.

Mewtwo Returns Fin

2 commentaires sur « Mewtwo : Le guide protecteur (Partie 2/2) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s