Astérix & Le Secret de la Potion Magique : La recette du respect assaisonné

Réalisation et scénario : Alexandre Astier, Louis Clichy

Casting vocal : Christian Clavier, Guillaume Briat, Bernard Alane, Daniel Mesguich, Lévanah Solomon

Fini l’ère des adaptations live-action plus ou moins hasardeuses pour Astérix et Obélix ! Il y a quatre ans (déjà), Louis Clichy et Alexandre Astier entreprenaient de livrer une nouvelle adaptation de la bande-dessinée de Goscinny et Uderzo, mais sous forme de film d’animation 3D, une première pour la saga. Résultat : une réelle réussite extrêmement fidèle à l’histoire et l’esprit original, le tout agrémenté de l’humour d’Astier. Cette année, Clichy et lui reviennent avec un second volet, mais cette fois-ci en livrant une histoire complètement inédite. Un nouveau challenge périlleux, mais réussi ?

La fragilité des irréductibles gaulois

Avec Le Secret de la Potion Magique, ce n’est pas à n’importe quel sujet que les deux compères s’attaquent, puisque c’est celui… bah du secret de la potion magique. Un élément indispensable à toute aventure d’Astérix, souvent convoitée, jamais égalée. Une entreprise audacieuse qui tend à bousculer la saga jusque dans ses racines. Panoramix le druide est ainsi mis en avant comme jamais auparavant, mais pas tout à fait comme d’habitude, puisqu’on nous le présente vieillissant, faillible et mortel. Ainsi se pose la question de la survie de cette poignée fictive d’irréductibles gaulois, qui deviendraient bien vite romains sans la potion magique (enfin, plutôt sans la potion magique et Obélix). La recherche d’un nouveau druide à travers toute les Gaules mènera d’ailleurs à la visite d’un village où la romanisation est fort présente bien que caché par le chef face au village d’Abraracourcix, par honte. Ce n’est d’ailleurs pas l’unique trait qui inscrit davantage ce nouveau volet dans la réalité historique, puisque le rôle des druides est exploré un peu plus en profondeur, ainsi que leurs usages traditionnels. Un bon point pour Astier et Clichy.

Astérix Le Secret de la Potion Magique (1)

La recette classique avec de nouveaux ingrédients

A travers ce film, on ressent une claire volonté de s’inscrire dans la droite lignée des bandes dessinées originelles tant chaque élément récurrent est présent. Les réalisateurs prouvent leur amour du matériel original et évite ainsi une certaine trahison, mais on ne peut s’empêcher de voir un cahier des charges dont les cases seraient cochées au fil du film. Mais s’ils mettent tant de volonté à prouver leur respect de la BD, c’est bien parce qu’à côté, Astier et Clichy apportent leur lot de nouveauté. On apprend comment fonctionne l’ordre des druides, on plonge dans le passé de Panoramix, on évoque la fragilité du postulat même de la BD… Les nouveaux personnages introduits fonctionnent très bien, et ce même si leur apparition ne sont que furtives : je pense notamment aux différents druides, qui respirent l’humour d’Astier. Et oui, parce que comme pour Le Domaine des Dieux, l’aspect comique du film est très réussi, mélangeant les références à la mythologie ou à des œuvres contemporaines (dont Kaamelott, forcément) ou multipliant les anachronismes chers à la licence.

Astérix Le Secret de la Potion Magique (2)

Une certaine frilosité quant au statu quo

Tout cela est réellement rafraichissant et apporte un relatif renouveau à une franchise vieille de quasiment 60 ans. Cependant, on ressort de la séance avec le sentiment que les réalisateurs ne sont pas allés au bout des choses. Nous est présenté une histoire plus grandiloquente et dangereuse que jamais, mais au final, rien ne change vraiment. Sulfurix, le vilain du film, est expédié assez rapidement malgré une bataille finale grandiose. La durée du film est d’ailleurs peut-être un peu courte : un quart d’heure supplémentaire aurait permis de conclure moins rapidement, bien que ce soit habituel à la saga, et ainsi de de s’appesantir sur les conséquences des événements. Toucher au cœur d’Astérix et Obélix c’est bien, donner l’impression de changer le statu quo aussi, mais le faire vraiment aurait été plus intéressant. Si Astier et Clichy ont pour but de poursuivre la saga, il aurait été agréable de les voir lui apporter un réel renouveau, au risque de tourner en rond dans les prochains épisodes. Mais ne boudons pas notre plaisir, Le Secret de la Potion Magique reste une très bonne aventure et son arrivée en salle pour les fêtes de fin d’année est un très beau cadeau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s